Pyramide synesthésique de « Papier Année de l’Arménie », Papier d’Arménie




Trois notes, trois œuvres :

Pyramide synesthésique de Papier Année de l'Arménie, Papier d'Arménie

 Qui ne connait pas le papier d’Arménie ? Mais qui a pu découvrir les délicieux dérivés que Francis Kurkdjian a développé ? Le Papier Année de l’Arménie reprend l’accord benjoin et encens du classique tout en le réchauffant de notes vanillées. Une invitation mystique et étonnamment plus fraiche.


-----------


Classiquement, l’évolution d’un parfum se divise en trois temps :


Les notes de tête, qui s’expriment instantanément et sont évanescentes.

Les notes de coeur, qui se ressentent plusieurs heures.

Les notes de fond, qui persistent le plus longtemps.


En associant chaque temps d’un même parfum à une œuvre littéraire, cinématographique, picturale, ou musicale, le Journal d’un anosmique se propose d’appréhender la synesthésie de manière concrète.






Note de tête / Head Note >>> Installation de Hans-Jörg Georg



Note de cœur / Heart Note >>> « Condolence », Benjamin Clementine



Note de fond / Base Note >>> La Veillée des abysses, James Thiérrée



© 2018 - Le Journal d'un anosmique

  • Black Facebook Icon
  • Black Instagram Icon
  • Black Twitter Icon